Actualités

UN GEM A L’IMAGE DE L’IMPLICATION DE CHACUN

Financé par l’ARS pour 4 ans, le Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) est ouvert depuis septembre, avec plusieurs rencontres par semaine dans Toulouse. Un havre de rencontre et de créativité pour rompre l’isolement. Rencontre avec Céline, responsable du GEM.

Céline, quels objectifs se dessinent pour le GEM Toulouse ?

Notre GEM est avant tout une association pour rompre l’isolement des personnes cérébro-lésées de naissance ou suite à un accident de la vie. L’objectif actuel de notre jeune structure est d’initier ensemble les activités hebdomadaires autour de deux principes : la co-construction et la responsabilisation des participants tant sur la mise en place des activités hebdomadaires que sur l’organisation de la structure.

Depuis septembre, nous avons décidé d’un planning d’activités sachant que le cœur de la rencontre est la convivialité. Tout est centré sur la co-création avec les Compagnons et sur la co-gestion via un accompagnement à moyen et long terme pour l’écriture de leur règlement intérieur, du livret d’accueil des adhérents et des statuts du GEM.

Nous suivons le cahier des charges des GEM qui fixe à dix-huit mois l’écriture des statuts de l’association et l’élection du bureau, un délai très adapté.

Quels sont les atouts du GEM pour les Compagnons ?

Le premier atout est d’avoir un lieu de convivialité, de rencontre, de relation où chacun se sent accueilli et a la possibilité d’être acteur et pas seulement consommateur d’activités, un lieu où l’on peut exprimer des talents. Dans cet espace se créent l’implication de chaque personne et la dynamique de groupe avec des participants très à l’écoute les uns des autres et facilement en interaction.

Second atout : chacun vient au rythme qui lui convient. Enfin les propositions d’activités sont très diverses : du bricolage à une sortie dans un musée ou à un projet créatif autour d’une passion à partager. Tout cela dans un but essentiel : valoriser la richesse de chacun, encourager l’estime de soi, la confiance en soi et dans l’autre, afin de développer l’autonomie de chacun et du groupe.

Comment voyez-vous les défis des mois à venir ?

Concernant ma mission, une grande partie réside dans la rencontre des partenaires du monde médico-social et des responsables de la vie locale afin de faire connaitre la structure et l’inscrire comme un lieu de vie dans la cité, où toutes les personnes cérébro-lésées peuvent être accueillies.

Il faut donner de la visibilité au GEM pour toucher les personnes les plus isolées et recruter des bénévoles. Un autre défi est de fédérer toutes les parties prenantes du projet et notamment le réseau de bénévoles qui est une grande richesse pour les Compagnons.

C’est dans cette relation que se joue la richesse de l’inclusion : être ensemble dans l’échange mais sans faire à la place de l’autre. Dans les mois qui viennent, nous allons observer comment chacun, en situation de handicap ou valide – va prendre sa place. Ce que le GEM va devenir – tremplin vers l’autonomie ou lieu occupationnel – sera à la mesure de l’implication de chacun.

 

Associez votre nom au projet Simon de Cyrène à Toulouse

Si vous souhaitez soutenir la communauté Simon de Cyrène de Toulouse
et les différents projets qu’elle porte, vous pouvez :

Voir aussi

Restons en contact : inscrivez-vous à notre newsletter

Pour recevoir les dernières nouvelles de nos projets et activités.


Menu
libero. vulputate, Curabitur non Phasellus at ipsum id ipsum