Témoignage

LE MOT DE FRANÇOISE RUINART

Directrice de la Communauté Simon de Cyrène – Vanves

Riche de plusieurs années d’expérience dans le secteur médico-social, vous avez pris vos fonctions en mai 2014. Qu’est-ce qui se vit de si particulier à Vanves ?

Le terme précis de ce lieu est “Foyer de vie” pour reprendre la dénomination du Conseil Départemental (avec qui nous avons signé un Agrément), mais j’aime parler de “communauté de vie”. Il y a une force de vie évidente qui émane tant des résidents que des assistants. Ce qui change par rapport à d’autres endroits, c’est l’audace. À Vanves, on a de l’enthousiasme, mais surtout de l’audace !

 Cet enthousiasme suffit-il pour faire cohabiter dans la durée personnes valides et handicapées ?

Les assistants apportent beaucoup d’énergie, mais au bout d’un certain temps, il peut y avoir de l’essoufflement. Le rythme communautaire est à ajuster en permanence. Il faut savoir se nourrir du dehors pour respirer à l’intérieur. Pour chaque résident également, il est important que le projet d’accompagnement prévoit une vie à l’extérieur et la création d’autres liens au sein des groupes d’entraide mutuelle par exemple.

Comment les familles vivent-elles la séparation ? Est-ce un déchirement ou un soulagement ?

Je parlerais plutôt d’attachement et de détachement.
Le temps de stage préalable à l’entrée à Simon de Cyrène aide à la séparation avec la famille. Il permet à l’adulte qui arrive de s’approprier les lieux et la vie ici, et à nous de voir si la vie partagée va lui convenir. Il permet aussi aux parents d’apprendre à vivre sans leur enfant au quotidien et à faire confiance. Peu à peu, les liens vont se modifier parce que chacun aura retrouvé sa juste place.

En étant « chez lui », le résident se détache du domicile familial, pour mieux le retrouver lors des week-ends ou des vacances. D’autres équilibres vont donc se créer, d’autres formes d’attachement aussi entre parents et enfant. Quand les parents sentent que leur enfant est heureux, alors oui, cela les rassure et cela les soulage aussi de savoir que d’autres vont pouvoir prendre le relais auprès de lui.

 

En savoir plus sur Simon de Cyrène Vanves                ou               Faire un don ligne

Voir aussi

Restons en contact : inscrivez-vous à notre newsletter

Pour recevoir les dernières nouvelles de nos projets et activités.


Menu
et, Praesent ut id velit, at fringilla