LE PROJET SIMON DE CYRÈNE

Notre vision : la relation fraternelle

Une société est forte de la place qu’elle donne aux plus fragiles. Les personnes en situation de handicap humanisent la société. Elles nous invitent à oser une relation fondée sur la confiance, l’entraide, la solidarité. Une relation dont personne n’est exclu et qui fonde une société inclusive et fraternelle.

Notre mission : animer des communautés de vie partagée entre personnes handicapées et valides

L’association Simon de Cyrène a créé sa première maison partagée à Vanves en 2010. Trois autres ont ouvert leurs portes en 2012 pour former la communauté Simon de Cyrène de Vanves qui accueille aujourd’hui 70 personnes, dont 32 personnes handicapées et 38 personnes valides (assistants de vie et volontaires en Service Civique).

Depuis des maisons partagées Simon de Cyrène ont été construites à Angers, Rungis, La Flotte en Ré (maisons de vacances), Dijon, Nantes et des projets sont en développement (Lyon, Marseille, Paris, Toulouse, Lille, Bordeaux…).

Une maison partagée réunit plusieurs adultes handicapés et valides qui choisissent librement d’y habiter pour y être acteurs du « vivre ensemble ». Chaque personne dispose de son studio privatif et coanime des espaces de vie partagés (salon, salle à manger, cuisine…)
– Ces maisons partagées permettent à chacun d’être « chez soi sans être seul ».
– Animées par des responsables de maison, elles proposent de devenir acteurs d’une communauté qui favorise la relation gratuite et la fraternité entre ses membres.
– Les résidents handicapés et valides développent au quotidien des temps d’activités à travers des ateliers, des rencontres … qui s’ancrent dans la vie du quartier et de la ville.

Chaque résident devient ainsi créateur de lien social.

Ensemble vers plus d'autonomie

Les communautés Simon de Cyrène proposent aux personnes dont la vie a basculé dans le handicap un lieu de vie agréable et à taille humaine, qui leur permet de :
– Développer un réseau de relations en lien avec les autres résidents et la vie du quartier.
– Etre accompagnées dans leur projet de vie afin de retrouver un sens à leur vie.
– Redévelopper leurs capacités et leur autonomie

Le projet de Simon de Cyrène est inspiré de l’histoire de l’Arche de Jean Vanier qui invite chacun à lier son histoire à celles des personnes ayant un handicap, à prendre place à leurs côtés dans notre société.

Une communauté se fonde avec trois dimensions complémentaires : la dimension communautaire, la dimension professionnelle et la dimension spirituelle.

La dimension communautaire

Elle se caractérise par les rencontres et les relations qui se tissent entre les membres d’une même communauté de vie. Au sein des communautés, chacun s’engage à son rythme dans des relations réciproques. C’est le choix d’une vie fraternelle fondée sur l’accueil de l’autre dans son intégralité, le don de soi et la vision de la valeur unique de chaque personne. Par cette vie partagée, par l’expérience de la relation réciproque et vraie, c’est une vision intégrale de l’être humain, qui est portée par Simon de Cyrène.

La personne handicapée nous rappelle que l’homme ne peut être réduit à ses facultés intellectuelles ou physiques. Elle renvoie chacun d’entre nous à ses propres fragilités, des fragilités inhérentes à notre humanité commune qui peuvent être sources de vie et de relations fécondes.

La dimension professionnelle

L’animation des maisons partagées requiert des compétences humaines et techniques toujours actualisées. Savoir, savoir-faire et savoir-être sont nécessaires pour accompagner des personnes avec un handicap. Toute personne qui intervient (salarié, volontaire Service Civique, bénévole, etc.) doit veiller à développer ses compétences, en suivant des cycles de formation dans lesquels interviennent des professionnels du secteur médico-social.

La dimension spirituelle

La spiritualité, c’est “chercher ensemble le sens de nos vies” (Groupe de parole – Simon de Cyrène Vanves en septembre 2016)

Une dimension qui accompagne le désir de l’être humain d’approfondir sa capacité à aimer, à vivre des relations fraternelles. Rechercher ensemble le sens de nos vies. Chacun est bienvenu et respecté dans sa liberté de conscience. Le projet Simon de Cyrène trouve ses racines dans ces valeurs chrétiennes, fondées sur la foi en l’être humain. Une proposition spirituelle fondée sur la relation dans la vie partagée et enrichie par les questions et convictions de chacun. Nous expérimentons que nous pouvons chacun être transformé par nos relations avec ceux qui sont faibles ; ils apportent l’unité et la paix dans nos communautés. Ils nous aident à découvrir, au-delà de nos différences, une foi dans la vie, dans la croissance et dans l’être humain…

Inspiré des propos de Jean Vanier, fondateur des communautés de l’Arche.

Voir aussi

Restons en contact : inscrivez-vous à notre newsletter

Pour recevoir les dernières nouvelles de nos projets et activités.


Menu
accumsan elementum Donec luctus porta. consequat. vulputate,