Témoignage

SERVICE CIVIQUE : UNE EXPÉRIENCE DE VIE

Bérangère et Alexandra ont débuté leur volontariat Service Civique dans les maisons partagées de Rungis : elles témoignent de leur expérience.

Quelles ont été vos motivations pour venir à Simon de Cyrène ?

Alexandra : J’avais du temps après le BAC et je voulais en profiter pour avoir des contacts en lien avec mon BAC pro. Dans ma vie j’avais rencontré des échecs mais également beaucoup d’aide et je voulais à mon tour aider les autres.

Bérangère : Je viens de terminer mes études de psychologue et ce temps à Simon de Cyrène est un moment de rupture entre mes études et ma vie professionnelle à venir. J’avais besoin d’un projet de vie, me donner complétement, d’une vie unifiée qui a du sens.

 

Depuis que vous êtes arrivées dans les maisons partagées qu’avez-vous découvert ?

Alexandra : Ici on est capable de plus que ce que l’on imagine au départ. Avec cette expérience j’ai trouvé ma vocation : c’est servir ! Mes ami(e)s me disent : « Ce que tu fais on ne pourrait pas le faire ! ». Ce n’est pas facile mais on peut le faire, il suffit d’avoir un cœur. Les personnes handicapées sont comme nous, avec leurs différences. On apprend à les connaître au-delà de leur handicap.

Bérangère : J’ai découvert une joie immense et de la simplicité au quotidien. Comme Alexandra, je m’aperçois que je suis capable de pas mal de choses. J’apprends beaucoup sur moi. Les plannings sont costauds mais cela m’oblige à apprendre à gérer mes priorités, mes sorties… Cette expérience m’apprend l’engagement et à m’oublier pour faire mon travail. Je fais l’expérience de l’ajustement du don dans la relation.

 

Quelles sont les choses plus difficiles dans cette vie à Simon de Cyrène ?

Bérangère : Il y a parfois des frottements liés à la vie collective. Cette vie nous demande d’assumer nos choix pour ne pas les faire peser ensuite sur le reste de la maison et plus particulièrement sur les résidents.

Alexandra : Il faut accepter les rythmes de chacun. Cette vie demande de la stabilité. On doit mettre de côté ses états d’âme et il y a des choses qu’on ne peut pas partager.

 

Que représente pour vous cette vie à Simon de Cyrène ?

Bérangère : Cette vie représente à la fois un investissement, un don de nous-même mais aussi une nourriture pour l’avenir !

Alexandra : Simon de Cyrène je le vois un peu comme une mission.

 

Si vous aussi vous souhaitez débuter un Volontariat Service Civique

En savoir plus sur le volontariat ou  OU Je postule en ligne

Voir aussi

Restons en contact : inscrivez-vous à notre newsletter

Pour recevoir les dernières nouvelles de nos projets et activités.


Menu
lectus fringilla adipiscing mi, dapibus elementum tristique felis libero