Bénévoles, un engagement de cœur

S'engager ensemble

Partager les temps de rencontres avec les compagnons Simon de Cyrène ou la vie de la communauté quelques heures par semaine… L’engagement dans la relation est la clé pour construire une société plus humaine. Ceux qui s’engagent sur ce chemin, s’humanisent et éclairent les autres.

Dans les maisons partagées, les groupes de compagnons ou dans les GEM, les bénévoles tiennent une place importante. Au-delà de la quantité de temps, de compétences ou d’argent que l’on peut donner, Simon de Cyrène accorde une importance majeure à la qualité de l’engagement.

S’engager bénévolement dans une communauté Simon de Cyrène, c’est d’abord se reconnaître dans le projet de « vivre ensemble » entre résidents valides et handicapés. Ensuite l’engagement se construit ensemble. Il repose sur le don gratuit de présence, de savoir-faire, d’amitié… Il peut être ponctuel et apporter une aide ou un soutien sur une compétence particulière. Il peut aussi s’inscrire dans la durée. Chaque communauté repose sur un réseau d’amis qui participe solidairement à la vie communautaire.

« J’assure une présence et une écoute pour les résidents le mercredi après-midi. J’ai appris à les accueillir comme ils sont, dans leur vulnérabilité. Je suis impressionnée par la confiance qu’ils me témoignent. Je suis nourrie par ces échanges, j’en retire une grande joie ».

Annick, communauté Simon de Cyrène (Vanves)

Une relation gratuite

La présence des bénévoles est un véritable cadeau. Pour Pauline à Nantes, « juste avec les permanents, le GEM et les groupes d’activités ne pourraient pas fonctionner. Les bénévoles
nous offrent un grand soutien logistique pour les activités et les sorties ». Mais ce qui est encore plus
précieux, c’est le don désintéressé qui irrigue la relation d’amitié entre personnes handicapées et valides.

« Quand les bénévoles partagent des moments avec nous, c’est une relation gratuite. Ils ont une grande disponibilité pour écouter. Nous profitons de la qualité de leur présence», se réjouit Marie, coordinatrice au GEM Les Colibris de Rungis.

Aide physique, technique, mais aussi morale et amicale… les bénévoles sont bien les piliers sur lesquels s’appuient les communautés. Juste indispensables !

Ce qui me surprend le plus dans l’expérience que je vis est que, bien souvent, ce sont les résidents qui me donnent envie de continuer. Je me sens bien avec eux. J’aime les relations que nous avons instituées et je me sens aussi souvent écoutée que je les écoute. »

Clara, Bénévole

Ensemble, construisons de nouvelles maisons partagées

Si vous souhaitez soutenir la Fondation Simon de Cyrène
et les différents projets qu'elle porte, vous pouvez :

Voir aussi

Restons en contact : inscrivez-vous à notre newsletter

Pour recevoir les dernières nouvelles de nos projets et activités.


Menu
commodo eget elementum libero. venenatis, Aenean tristique risus id, vulputate, fringilla