Actualités

ATELIER MARIONNETTES : COMPAGNONS CRÉATEURS !

De janvier à mi-avril 2018, les compagnons de Paris de la Joie ont participé à un atelier marionnettes mené par Isabelle, Valentina et Edith, 3 marionnettistes issues de l’école La Nef – Manufacture d’utopies. Retour sur cette expérience inédite avec ses trois inspiratrices…

En quoi consiste l’atelier que vous avez animé ?

Valentina : Nous avons transmis la technique de construction des « guarattelle », des marionnettes à gaine du théâtre traditionnel italien. Cette technique consiste en la fabrication de la pâte à bois pour le modelage de la tête, la sculpture de mains en bois et la confection du costume.
Isabelle : Dans un second temps, l’atelier proposait de manipuler la marionnette. La première grande étape est de la mettre dans sa main. Et puis ça va très vite : la faire bouger, apprendre à la faire vivre pour le public, devenir marionnettiste en donnant à la marionnette toute son attention, en ne regardant qu’elle…
Valentina : Après avoir travaillé individuellement avec chaque participant, nous avons terminé l’atelier par une improvisation collective.

Quelles étaient vos intentions pour cet atelier ?

Isabelle : Nous voulions faire connaître l’univers de la marionnette à des personnes à mobilité réduite. Chacune d’entre nous a une formation différente autour des arts de la scène et a apporté son savoir faire.
Edith : La marionnette est un prolongement de nous-même qui permet cette mise à distance pour donner beaucoup à l’autre sans se mettre en danger.
Valentina : Il s’agissait d’instaurer un groupe de jeu où les participants pouvaient se montrer créatifs, habitaient un objet réalisé ensemble. La création permet de se libérer et la marionnette, ludique, favorise l’imaginaire.

Que vous a apporté cet atelier, qu’y avez-vous trouvé ?

Isabelle : Une immense satisfaction de créer toutes les marionnettes et de voir le geste créatif dans chacun.
Edith : Pour moi, c’est aussi apprendre à apprendre, à se mettre au service de la beauté dans la simplicité et de révéler la poésie qui est en chacun des participants et des marionnettes. Et c’est émouvant quand, par petites touches, la confiance s’installe et le plaisir d’être là est manifeste.
Valentina : Cette expérience m’a confirmé que pratiquer l’art de la marionnette ouvre aux questions humaines essentielles et réveille, en chacun de nous, l’imagination et la créativité de l’enfance.

 

Les compagnons de Paris se retrouvent tous les mois. N’hésitez pas à nous rejoindre.

Pour tous renseignements, contactez-nous !

 

Retrouvez cet article dans la LETTRE D’INFORMATION de JUIN 2018 (CLIQUEZ ICI)

 

Cet atelier a été financé grâce au soutien de la Fondation Olivier-Triau, sous égide de la Fondation Notre Dame .

Voir aussi

Restons en contact : inscrivez-vous à notre newsletter

Pour recevoir les dernières nouvelles de nos projets et activités.


Menu
accumsan Praesent id Donec risus. venenatis